Page 21 - FNRSNEWS 112
P. 21
19 FNRS_news // Mars ‘18 « On se souvient qu’à ses débuts, le Télévie avait pour ambition de fnancer la recherche contre la 30 leucémie de l’enfant, par le soutien de projets de ans ! recherche fondamentale. » fnancier complémentaire. » Depuis, les La recherche sur la autorités fédérales ont également repris leucémie se poursuit la gestion de cette banque, également Voilà pour les grandes lignes du passé. inscrite dans un réseau international. Et si la leucémie de l’enfant a enregistré Pour ce qui concerne l’effcacité des de grandes victoires, il reste encore bien analyses d’immunologie moléculaire, le d’autres types de leucémies qui néces- Télévie a construit des ponts entre les trois sitent encore beaucoup de projets de universités francophones (ULB, UCL et recherche. Et cela, même si sur les 30 ans ULiège) afn de les encourager à travailler du Télévie, les progrès dans le domaine de concert. « Grâce à cette plateforme, il a hématologiques ont été faramineux ! été possible de fnancer un matériel beau- «  Je travaille depuis trente ans sur la coup plus performant et rapide, capable leucémie lymphoïde chronique (LLC), la d’analyser 50.000 gènes simultanément. forme la plus fréquente de leucémie de Aujourd’hui, chaque université possède l’adulte, mais qui peut être très agressive. ses propres laboratoires, mais cela a été Il s’agit donc d’un objectif important. Elle un déclencheur pour initier la collabora- ne concerne pas l’enfant, mais connaît un tion. » pic dès 50 ans : plus on vieillit, plus on risque de voir ce cancer se développer, On se souvient qu’à ses débuts, le Télé- jusqu’à 80 ans, âge où l’incidence dimi- vie avait pour ambition de fnancer la nue. La question qui a taraudé tous les recherche contre la leucémie de l’enfant, chercheurs, dont moi, pendant de longues par le soutien de projets de recherche années était : pourquoi ces cancers se dé- fondamentale. « Les découvertes dans veloppent-ils après 50 ans ? Est-ce parce ce domaine ont été décisives et ont fait que notre système immunitaire s’épuise passer le taux de guérison de 40 à 90% ! ou est-ce parce que les dommages de Les domaines couverts par la suite par le l’ADN ne sont pas réparés par les gènes Télévie se sont donc étendus au fl des an- suppresseurs de tumeur – dont c’est le nées. C’est ainsi que les dons ont fnancé rôle –devenus ineffcaces ? Aujourd’hui, ensuite les projets cliniques pour aug- menter l’accès à la greffe de moelle, puis on sait que les deux phénomènes sont impliqués. » à des projets de formation des médecins phocytes tueurs, et à une diminution de taire de l’organisme vis à vis des cellules à l’annonce d’un cancer à un malade, par Dans la LLC, les lymphocytes B prolifèrent lymphocytes naïfs (appelés ainsi parce cancéreuses. Il existe des traitements qui exemple. Enfn, les dons ont servi à fnan- de manière anarchique, sans contrôle, qu’ils n’ont pas encore été confrontés à viennent bloquer cette voie, ce qui pour- cer la recherche dans d’autres types de et envahissent le sang périphérique, des antigènes). Par ailleurs, après 50 ans, rait jouer un rôle pour traiter la LLC. » cancers : sein, poumon, pancréas, et glio- la moelle, la rate et les ganglions. « La les lymphocytes perdent en effcacité, les Ajoutons encore à cela que pour qu’une blastomes, qui étaient ou restent des can- tumeur peut se développer parce que lymphocytes B et T sont déréglés, ce qui tumeur se développe, il lui faut un envi- cers avec peu de traitements disponibles comme le système immunitaire est de augmente le risque de maladies auto- ronnement favorable : « Avec tous les et qui sont de grands tueurs », confrme plus en plus exposé à des antigènes, on immunes. Les cellules tueuses ne jouent mécanismes que nous venons de décrire la Pr Bron. assiste à une augmentation des lym- plus leur rôle destructeur des antigènes. responsable de la capacité des cel- Tout cela affaiblit donc le système immu- lules tumorales à proliférer –créer une nitaire. » approche thérapeutique ciblant ces diffé- Parallèlement à ces phénomènes natu- rentes anomalies (cellulaires et microen- rels, on a découvert que la dérégulation vironnement) devrait nous permettre un « La banque de sang de de l’expression du gène BACH2 permet jour de guérir tous les cancers. » Les com- cordon. Un investissement à une cellule cancéreuse de passer de bats du Professeur Bron sont donc mul- important qui a fortement bénigne à maligne. « Dans toutes les tiples et complémentaires et nécessitent sous-populations lymphocytaires, ce gène encore bien des moyens… été aidé par les dons privés diminue avec et pourrait être responsable Carine Maillard du Télévie. » en partie du défcit immunitaire. Lorsque que son effcacité est diminuée, cela va de pair avec une surexpression de la voie de signalisation PD1/PDL1, qui joue un rôle important dans la tolérance immuni-
   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26