Page 23 - fnrs.news 114
P. 23
possibilités d’interactions étendues. Cela rend l’environnement très dynamique : j’ai été très bien accueilli comme Chargé de recherches FNRS dans le groupe de Marc Henneaux à l’ULB et je vais rejoindre le groupe de Nicolas Boulanger à l’UMons ! En plus de ça, mon pro- moteur et moi travaillons sur le même aspect de la physique théorique. C’est une opportunité énorme de rejoindre un groupe dynamique et enthousiaste. » Andrea cite le leitmotiv du FNRS – « la liberté de chercher » – comme véritable moteur de ses recherches. « C’est très important pour un chercheur. Cela permet de prendre des risques. Cette liberté, cette prise de risques, c’est ce qu’il y a de plus important pour être original. Pour être un bon chercheur, il faut bien sûr avoir des bases théoriques très solides. Mais cela ne suft pas. Il faut pouvoir prendre des risques pour obtenir des résultats. » Aller-retours hebdomadaires La recherche, chez les Campoleoni, c’est une afaire de famille. « Ma femme est également chercheuse, en langue et littérature italiennes. Elle travaille aussi en Belgique, qui a réellement ofert des opportunités pour toute la famille. » Père d’un enfant, né à Bruxelles, Andrea a dû repenser son modus operandi. « C’était particulièrement dur cette année, puisque j’ai travaillé en Suisse et que ma famille est restée en Belgique. J’ai fait l’aller-retour tous les week- ends. C’est un peu dur, mais cela fait partie du jeu. On a voulu continuer notre carrière de chercheur, et j’ai cru en cette possibilité de devenir Chercheur qualifé FNRS. C’était aussi une prise de risques, en quelque sorte.» Pari réussi ! — Laurent Zanella — La liberté de chercher – le leitmotiv du - FNRS.NEWS 114 - OCTOBRE 2018 FNRS - est la chose la plus importante pour la recherche. 21
   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28